A la découverte du Passé de la Gastronomie Portugaise
13 mai 2019
Goiânia : La capitale d’inspiration Art-déco
16 mai 2019

Luso livres : Dernière chanson avant la nuit de Francisco Camacho

Qui n’a pas rêvé de tout plaquer, de s’évaporer dans la nature, de lâcher toutes ses responsabilités et de repartir sur un chemin vierge? Les personnes se délestant de leur vie ne sont pas rares… Et laissent un nuage d’absence et de mystère que l’entourage n’arrive parfois jamais à percer.

Francisco Camacho, auteur de « Dernière chanson avant la nuit » nous raconte cette histoire, l’histoire d’une disparition, l’histoire d’une vie. Celle de Jack Novak, guitariste phare d’un groupe de rock, « Les Bitters », disparu au sommet de sa gloire.

Le lecteur entre dans sa vie par le biais de plusieurs voix, de plusieurs autres histoires de vies : un ancien manager véreux, Capri et, surtout, David Almodôvar, critique musical à succès, dénigré par le scandale d’un malheureux plagiat, quitté par sa femme qui disparaît en le mettant au défi de la retrouver.

Alors que Jack Novak effectuait une tournée en Europe de l’est, sa voiture est retrouvée abandonnée au milieu de nulle part. Des événements intrigants par leur simultanéité ont lieu cette même nuit. Un ovni aurait été aperçu, un enfant renversé et deux croates assassinés près de l’hôtel où la rockstar était logée, Novak étant lui-même croate par son père. La légende se crée.

Quelques années plus tard, le guitariste réapparaît et prend contact avec Almodôvar, grand fan des Bitters qui a su appréhender en profondeur leur musique. Nous sommes face à deux êtres sensibles et brisés, l’un en pleine crise existentielle, l’autre terminant un long voyage et ayant de nombreuses choses à confier.  David Almodôvar recueillera les mémoires du musicien de retour tout en allant sur les traces de sa femme disparue.

« Dernière chanson avant la nuit » est un texte difficile à résumer. Une sorte de nébuleuse qui gagne en densité au fur et à mesure du récit.  Construit comme un puzzle, il nous porte vers un univers musical rock englobant de nombreuses références. Il nous entraîne de la pluie londonienne à la lumière lisboète en passant par le désert marocain.

Le lecteur pénètre dans les différentes géographies et temps de ses personnages : après les temps doux de l’enfance, les traumas de la terrible et ténébreuse guerre des Balkans sont mis en avant…

De suppositions en révélations, Francisco Camacho construit son histoire. Il aime à perdre le lecteur, pour mieux le retrouver. Joignant faits et personnages réels à la fiction, l’étonnement se fait à chaque page tournée.

Dernière chanson avant la nuit De Francisco Camacho
Traduction de Hélène Melo

Mylène Contival – capmag@capmagellan.org

Hits: 33