Rencontre avec Abel Marta
1 décembre 2018
Tomar : la ville des templiers
4 décembre 2018

Diamantino dans vos salles !

Le film Diamantino sorti en salle mercredi 28 novembre, est toujours en salle et vous attend. Il met en scène un personnage ressemblant fortement au célèbre joueur de football portugais, Cristiano Ronaldo.

Ce film, récompensé à la Semaine de la critique au Festival de Cannes 2018, est une satire pop. Il nous raconte le portrait d’un jeune homme en crise qui se fait balloter par les événements sans se remettre en question. C’est un film qui mélange humour, horreur, science-fiction et comédie romantique.

Le personnage de Diamantino, interprété par Carloto Cotta, est un mythe, même s’il renvoie à l’icône Cristiano Ronaldo. Carloto Cotta est un acteur portugais, né à Paris en 1984. Il a grandi à Lisbonne et à l’âge de 15 ans, il a commencé à étudier à la Escola Profissional de Teatro de Cascais. Il a fait ses débuts sur grand écran pour Miguel Gomes dans 31 en 2003. Dès lors, il n’a cessé de tourner au Portugal. C’est le film Arena qui l’a propulsé sur le devant de la scène en 2009, lorsque le film gagne la Palme d’Or du court métrage à Cannes. En 2012, Il devient un visage incontournable du cinéma mondial grâce à son rôle dans Tabou de Miguel Gomes. Diamantino est sa quatrième collaboration avec Gabriel Abrantes.

Dans ce film, on retrouve également Sonia et Natasha Matamouros interprétées par Anabela et Margarida Moreira, les deux sœurs qui manipulent leur frère afin de promouvoir l’extrême-droite et la sortie du Portugal de l’Europe. Est présente aussi une jeune policière noire, Aïcha interprétée par Cleo Tavares, qui se fait passer pour un garçon réfugié et qui mène l’enquête tout le long du film.

Focus sur les deux réalisateurs :

Gabriel Abrantes, de nationalité portugaise, est né en 1984 aux Etats-Unis. Ses courts métrages ont été projetés dans de nombreux festivals à travers le monde dont la Berlinale, le Festival du film de Locarno, la Biennale de Venise ou le Festival International du Film de Toronto, et ont été récompensés à plusieurs reprises. Il vit et travaille à Lisbonne.

Daniel Schmidt, est né en 1984 à New Haven dans le Connecticut. Diplômé en cinéma de la Tisch School of the Arts de l’Université de New York, ses films ont été projetés dans de nombreux festivals à travers le monde dont la Biennale de Venise, le Festival de Rotterdam ou la Berlinale.

« Nous souhaitions un personnage principal simple, iconique et charismatique […]. Nous désirions mettre en oeuvre un récit politique et schizophrène qui serait le miroir de l’insanité de notre réalité politique actuelle », expliquent les deux réalisateurs.

SYNOPSYS

Magnifique, candide et attachant, Diamantino est l’icône planétaire du football, un héros flamboyant touché par la grâce. Quand soudain, en pleine Coupe du Monde, son génie s’envole dans les vapeurs roses de ses visions magiques, sa carrière est stoppée net. Problème : il ne connaît rien d’autre.

La star déchue, devenue objet de risée nationale, découvre alors le monde – les autres. Le voilà embarqué dans maintes péripéties qui mutent en odyssée : conspiration familiale (ses deux sœurs n’en veulent qu’à sa fortune), manipulations génétiques
délirantes, crise des réfugiés, complotisme de l’extrême-droite… Et, au beau milieu de cette tragédie, où son chat semble être son dernier supporter, pourtant, surgit l’Amour. Le vrai. C’était écrit.

Cap Magellan