Desportos de Inverno, um longo caminho de afirmação em Portugal!  
8 février 2017
À descoberta da Sopa da Pedra
8 février 2017

Le Carnaval en Europe

Il fait froid et l’envie de sortir de chez soi se fait rare. Mais qui dit février dit Carnaval ! Bien sûr, en Europe, nous sommes en hiver et le carnaval ne peut se comparer à celui qui a lieu tous les ans au Brésil, et principalement à Rio de Janeiro. De l’autre côté de l’océan Atlantique, la fête bat son plein lors de la compétition annuelle de samba. Mais nous aussi, en Europe, nous pouvons fêter le Carnaval comme il se doit. Mais avant toute chose, d’où vient le Carnaval ?

Le terme « Carnaval » vient du latin « carnelevare » qui signifie « enlever la viande ». La tradition peut se rapprocher du carême chrétien qui consiste à renoncer à la viande. Toutefois, certains historiens insistent sur le fait que le Carnaval existerait déjà 3000 ans avant l’apparition du christianisme. En Mésopotamie ou en Egypte, on célébrait à cette époque des fêtes qui mettaient à l’honneur l’égalité exceptionnelle entre les esclaves et les maîtres. C’était donc l’occasion d’oublier les différences de classe sociale et parfois même d’échanger les rôles. Néanmoins, dans beaucoup de pays européens, le Carnaval s’est établi au XIXème siècle, lorsque le but était de se moquer de l’aristocratie et du roi avec des masques et des déguisements ridicules. C’est ici que commence notre voyage, à travers différentes villes européennes qui célèbrent comme il se doit cette fête où tout est possible !

Commençons d’abord par le très célèbre Carnaval de Venise en Italie qui se tiendra cette année du 18 au 28 février. L’origine de ce Carnaval remonte à 1094, toute la population avait alors la possibilité de sortir caché, du plus riche au plus pauvre. Nous pouvons aussi imaginer que cette pratique favorisait les intrigues amoureuses. « Vivons heureux, vivons cachés », telle était – et est – la devise ! Cette fête est donc aujourd’hui l’occasion de fusionner le peuple de Venise pendant 10 jours de fêtes et de bals masqués. Au programme, une infinie variété de costumes et de nombreux spectacles, jeux, mascarades et courses. Un carnaval auquel il est magique de participer !

En France aussi il nous est possible de célébrer le Carnaval. A Nice, les défilés carnavalesques auront lieu du 11 au 25 février. Chaque année, le Carnaval met un thème à l’honneur. « Roi des Médias » en 2016, cette année ce sera l’année du « Roi de l’Energie ». Energie électrique, fossile, éolienne, solaire, hydraulique, renouvelable, … mais aussi énergie déployée par les Hommes. Un vaste sujet qui permettra aux Carnavaliers de laisser parler leur imagination lors des parades géantes et colorées qui nous feront voyager dans le temps.

Au Portugal, le Carnaval de Torres Vedras est un exemple de tradition. Déjà au XIIIème siècle lorsque se fêtait l’« Entrudo » qui signifie l’« entrée » et qui se rapporte à la période de trois jours qui précède le Carême, la tradition voulait que les personnes se jettent des seaux d’eau, des œufs et des oranges. Aujourd’hui, cette tradition a été maintenue, remplacée par des batailles de fleurs et des défilés. Les « matrafonas » (hommes déguisés en femmes) sont l’un des symboles forts de ce Carnaval et représentent la capacité de rénovation tout en assurant la fidélité de la tradition. A cela s’ajoutent les « cabeçudos » (les gosses têtes) et les chars allégoriques qui évoquent bien souvent des thèmes d’actualité tant nationaux comme internationaux sous forme de satire. Sont représentées des personnalités publiques de la société, de la politique et du monde sportif.

 

Astrid Cerqueira

Source : http://www.lejournalinternational.fr/D-ou-vient-le-carnaval_a434.html

 

Hits: 60