Sumol Summer Fest 2018 : Journal de bord.
13 juillet 2018
Inscrivez-vous : Rencontre Européenne de jeunes lusodescendants à Cascais
16 juillet 2018

Paris- Lisbonne, concert gratuit sur le Parvis de l’Hôtel de Ville

Mercredi 18 juillet de 18h à 23h30
Place de l’Hôtel de Ville, 75004 Paris

L’amitié entre les villes de Paris et de Lisbonne sera célébrée le mercredi 18 juillet 2018 dans le cadre du Festival Paris L’été. A cette occasion, un grand concert gratuit se tiendra sur le Parvis de l’Hôtel de Ville de 18h à 23h30 avec au menu Sara Tavares, Hoshi, Capicua, Paris Combo et Mariza.

Qui se souvient que Charles Aznavour chanta dans sa jeunesse les blessures de l’amour dans Fado, Lisboa ou Aïe ! Mourir pour toi, dédiées à la grande Amália Rodrigues ? Villes chantantes et dansantes, villes lumière ouvertes sur le monde et éprises de liberté, Paris et Lisbonne fêtent cette année les vingt ans du Pacte d’amitié et de coopération, fruit d’une longue relation nourrie à la fois par la portée de l’Histoire et par l’effervescence créative du présent.

C’est sur le parvis de l’Hôtel de Ville, que le Festival Paris l’été célèbrera cet anniversaire lors d’une soirée exceptionnelle. Avec projections de films sur écran géant, points de restauration, et grand concert éclectique avec : Capicua, Hoshi, Mariza, Paris Combo, Sara Tavares, mêlant les styles et invitant à la danse.

Sara Tavares – Figurant parmi les principales représentantes de la nouvelle génération de chanteuses cap-verdiennes ayant émergé à la suite du succès planétaire de Cesária Évora, Sara est née en 1978, appartenant à cette génération dont les parents ont émigré vers le Portugal, à la recherche de travail.

Hoshi – A 20 ans tout ronds, Hoshi a tout du diamant brut, de l’étoile tombée du ciel. Dans ses chansons, armée d’une simple guitare acoustique, elle balance tout, sans s’économiser. Sa rage et sa jeunesse. Ses espoirs et ses doutes.

Capicua – Originaire de Porto, Ana Matos de son vrai nom, tombe dans le rap à l’adolescence, pendant les années 1990 et commence les collaborations à partir de 2004. Capicua continue son exploration de la multiplicité du hip-hop et s’impose un peu plus comme l’une de ses ambassadrices sur la scène portugaise.

Paris Combo – Avec six albums et deux décennies de concerts dans le monde entier, Paris Combo, mené par la chanteuse Belle du Berry – “icône des années 30 téléportée au XXIe siècle” – occupe une place singulière dans le paysage musical actuel.

Mariza – Mariza a expérimenté d’autres genres musicaux, le flamenco par exemple en chantant avec la star espagnole José Mercé. Mais on peut bien imaginer qu’elle ne s’éloignera jamais beaucoup du fado, cherchant dans l’œuvre des poètes des mots pour les faire siens dans une forme traditionnelle de musique qui fait l’objet d’un constant renouveau : « Le fado n’est pas limité mais il doit être traité avec le plus grand soin ». Selon les mots d’un poète, le fado se fraie un chemin dans le monde grâce à la transparence de son langage. Ce que Mariza chante avec tout son cœur.

Plus d’infos

Estelle Valente
capmag@capmagellan.org