“Protection de notre mode de vie européen” ou la construction de l’ennemi