À cause du coronavirus, des milliers d’émigrés portugais rentrent au pays