La Banque mondiale double sa « dotation » pour la Guinée-Bissau