Théâtre : Le Livre de l’intranquillité au théâtre des déchargeurs

Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Théâtre : Le Livre de l’intranquillité au théâtre des déchargeurs

mai 4 - mai 28

Le Livre de l’intranquillité
du 4 au 28 mai au théâtre des Déchargeurs
3, rue des Déchargeurs – 75001 PARIS

Billetterie

La pièce de théâtre Le Livre de l’intranquillité se jouera du 4 au 28 mai au théâtre des Déchargeurs, à Paris. La pièce est mise en scène et interprétée par David Legras, avec l’assistance à la mise en scène de Camille Delpech et avec la compagnie de théâtre Le Théâtre de l’Instant Volé.

Le comédien David Legras, qui joue cette pièce seul sur scène. Outre les nombreuses pièces dans lesquelles on a pu le voir, David Legras a notamment mis en scène la pièce “Mais n’te promène donc pas toute nue” de Feydeau, Débrayage de Rémi de Vos ou encore “On marche sur la tête!” d’après Aristophane. Plus récemment, le comédien a joué dans la pièce “À la recherche du temps perdu”, de Proust, au théâtre de la Contrescarpe, à Paris. La pièce, jouée en 2020, a été prolongée en 2021 et 2022 et a dépassé les 600 représentations.

À l’origine de la pièce, se trouve l’œuvre posthume de Fernando Pessoa du même titre, le Livro do Desassossego en portugais, publié pour la première fois en France en 1988, et considéré par certains comme l’un des plus grands textes littéraires du XXe siècle. Ce journal intime de Bernardo Soares, un des hétéronymes de Fernando Pessoa, à peine déguisé, est un moyen pour Fernando Pessoa de témoigner du vide qu’il observe en lui quand il essaie de se détacher de son habitude de feindre, de faire tomber son masque. Bernardo Soares est un modeste employé dans une firme obscure de Lisbonne, tout comme Fernando Pessoa y occupait le poste d’employé de bureau. Tout au long de l’œuvre, on est touché par la “nullité” absolue dont souffre Bernardo. Pour lui, “nous sommes endormis et cette vie n’est qu’un songe”. Dans cette œuvre, le personnage principal témoigne du monde qui entoure sa vie banale et des illusions dont les hommes sont victimes. Il déplore la primauté de l’avoir et du pouvoir au détriment de l’être, avec une sincérité et une honnêteté qui nous plongent dans le fond de l’être.Composée de quelques cinq cents fragments du journal intime de Bernardo Soares, le caractère informe et inachevé de l’œuvre de Pessoa laisse d’autant plus de possibilités d’interprétations et de mise en scène à David Legras. Ainsi, le metteur en scène a pris le parti de raconter l’histoire du ressaisissement de Bernardo, au-delà des doutes et des souffrances qui tourmentent son âme. Pour réaliser cette adaptation, il a sélectionné les fragments de l’œuvre originale qui suscitaient des émotions ou des réflexions particulières chez lui, en utilisant également les thèmes récurrents de l’œuvre. La pièce de théâtre retrace le cheminement de Bernardo, depuis son angoisse existentielle, son intranquillité, jusqu’à sa résignation paisible.

À propos de la pièce, David Legras la décrit comme un journal de bord d’un homme qui “navigue sur des eaux ignorées de lui-même”. Le Livre de l’intranquillité est “l’autobiographie sans événement” d’un être qui tente de se réveiller du cauchemar d’exister. Un être, qui au gré de ses pérégrinations dans l’incessante histoire de soi, aborde aux extrémités de lui-même, aux confins de notre condition où les mystiques atteignent la plénitude, “parce qu’ils se sont vidés de tout le vide du monde”. 

 

Flore Couto

Détails

Début :
mai 4
Fin :
mai 28
Catégorie d’Évènement: