Péchant à la conclusion dans cette manche, elles se sont fait remonter puis dépasser par des Thaïlandaises alors euphoriques. Mais ces dernières n’avaient pas les arguments pour tenir sur la longueur. Et au cours des deux sets suivants, le Brésil a eu la tâche nettement plus facile.

Dans l’autre match, l’Allemagne avait besoin de deux sets pour être certaine de terminer devant son adversaire du jour, la Pologne. Elle a assez aisément remporté les deux premiers, assurant ainsi sa qualification. Le coach allemand a alors choisi de faire jouer ses remplaçantes, ce qui a fait basculer le match en faveur de la Pologne (2-3).

Dans la soirée, la Suisse a opposé une belle résistance à l’Argentine, mais s’est inclinée 0-3.